Comité d'Orientation et d'Ethique de BSI Economics

Le comité d'orientation et d'éthique se réunit 2 fois par an pour développer la stratégie, le déploiement et la visibilité de l'offre éditoriale de BSI Economics. Le comité d'orientation et d'éthique vise à garantir le respect de la charte éditoriale et de la charte d'éthique et d'engagements de non-conflit d'intérêt, toutes deux fondées sur des valeurs d'apolitisme, d'objectivité et d'indépendance. Le comité d'orientation et d'éthique se compose d'experts économistes issus du monde financier, académique et institutionnel.


Julien Pinter

Julien Pinter : Economiste universitaire (Paris)

Julien Pinter est chercheur (PhD) en Economie monétaire et bancaire à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Il travaille notamment sur les questions relatives aux risques aux bilans des banques centrales et sur la soutenabilité des pegs. Il a des expériences de travail à la Banque Centrale Européenne et à la Banque de France en particulier. Il a été visiting researcher à l'Université d'Amsterdam, a travaillé à l'Université de Bruxelles Saint-Louis et étudié à l'Université de Stockholm. Julien Pinter est diplômé du Master Monnaie Banque et Finance de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (major de la promotion 2012) et du Magistère d'Economie de Paris 1.

 

Charlotte Gardes : Policy advisor à l'Autorité des Marchés Financiers (Paris)

Diplômée de Sciences Po Paris en Economie internationale, de l'Université Paris 1 Sorbonne en droit des affaires et de l'Université Paris 2 Panthéon-Assas en Economie, mention « Monnaie-Banque-Finance », Charlotte travaille actuellement à la Direction de la régulation et des affaires internationales de l'Autorité des marchés financiers. En parallèle, elle effectue une thèse de doctorat en économie à l'Université Paris II sur l'adaptation de la réglementation financière au changement climatique sous le prisme de l'analyse économique du droit.

Auparavant, Charlotte a travaillé comme économiste à la Commission Européenne, au sein du fonds d'investissement à impact social INCO ainsi qu'à la Direction générale du Trésor au sein du service des affaires économiques et financières de la Représentation permanente de la France auprès de l'OCDE. Ses centres d'intérêt portent notamment sur la régulation bancaire et financière, la stabilité financière, la finance verte et les politiques macroéconomiques.


 Julien Acalin

Julien Acalin : Economiste au Peterson Institut for International Economics (Washington)

Diplômé d'HEC et de l'Université Paris Dauphine, Julien Acalin évolue au Peterson Institute for International Economics après plusieurs expériences au FMI, à la Banque de France et à la Direction générale du Trésor. Il travaille notamment sur les thématiques macroéconomiques et financières.

Mathilde Viennois

Mathilde Viennot : Chef Economiste Fédération Francaise Assurance (Paris) 

Diplômée de l'École Normale Supérieure de Cachan et du master Analyse et Politique Économiques (APE) de l'École d'Économie de Paris, Mathilde Viennot est actuellement doctorante à la Paris School of Economics où elle étudie l'impact des crises financières sur l'accumulation de dette et le défaut souverain. Elle occupe en parallèle le poste de directrice des études du département d'économie de l'École Normale Supérieure (Ulm). Ses centres d'intérêt sont principalement la dynamique macroéconomique, les notions de risque et de confiance sur les marchés financiers ainsi que les politiques monétaires et budgétaires. 


Hadrien Camatte

Hadrien Camatte : Economiste en Banque Centrale (Paris)

Diplômé de l'Ecole Supérieure de Commerce de Reims (Neoma Business School) et du master Economie Internationale, Politiques Macroéconomiques et Conjoncture de l'Université Paris X-Nanterre, Hadrien travaille actuellement à la Direction Générale du Trésor. Auparavant, Hadrien a notamment travaillé comme économiste de marché au Crédit-Agricole-CIB et a été analyste Italie au département de la Conjoncture de l'Insee. Ses travaux portent sur l'analyse de la conjoncture en zone euro.

 

 Julien Moussavi

Julien Moussavi : Chef Economiste Beyond Ratings (Paris)

Diplômé de l'ENSAE ParisTech et d'un Doctorat en macroéconomie financière de l'Université Paris-Dauphine (DRM-Finance). Il évolue actuellement au sein d'un service de stratégie et de recherche économique dans le secteur du risque souverain. Ses principaux centres d'intérêts portent sur les pays émergents, leurs économies, leurs marchés financiers ainsi que leurs politiques monétaires. Julien fait également partie du comité éditorial de BSI Economics.


Marine de Talancé

Marine de Talancé : Economiste au DIAL - Université Paris-Dauphine (Paris)

Diplômée de l'ESCP Europe, majeure Économie, ainsi que de l'Université Paris Dauphine en Économie Internationale et Développement, Marine De Talancé est actuellement doctorante en économie du développement à l'Université Paris Dauphine (DIAL-IRD). Ses principaux centres d'intérêt portent sur les problématiques relatives au développement, particulièrement celles concernant l'éducation dans les pays en développement (déterminants, impacts sur les marchés du travail, financement...). Marine De Talancé est membre du comité éditorial.


 Adrien Tenne

Adrien Tenne : Stratégiste en Banque Centrale (Paris)

Diplomé de l'Ecole Polytechnique et du master Finance and Economics de la London School of Economics, Adrien travaille actuellement our une Banque Centrale de l'Eurosystem. Ses travaux portent sur la finance, la régulation financière et la macroéconomie internationale. Adrien Tenne est membre du comité éditorial de BSI Economics.

 

Fatma Bouattour : Economiste au DIAL - Université Paris-Dauphine (Paris)

Diplômée de l'Université Paris-Dauphine, Fatma Bouattour est Docteur en sciences économiques. Elle est chercheuse associée à DIAL, une unité mixte de recherche entre l'université Paris-Dauphine et l'Institut de Recherche pour le Développement. Ses centres d'intérêts portent essentiellement sur les déterminants du commerce international, notamment le rôle du développement financier et de l'accès des entreprises aux financements dans l'explication du commerce, sur la macroéconomie internationale ainsi que les problématiques des pays émergents. Fatma s'intéresse aussi actuellement à d'autres questions économiques notamment celles de l'économie numérique.