Le Jour Du Dépassement Tombe De Plus En Plus Tôt (Tribune)

Dans le cadre du partenariat avec le magazine Forbes, retrouvez une tribune de Julien Moussavi, économiste de BSI Economics, sur le Jour du dépassement  :

 
Résumé :  Cette année, le jour du dépassement tombe le 1er août, soit deux jours plutôt que l'année passée et presque cinq mois plus tôt qu'au début des années 1970. Selon l'organisation non gouvernementale (ONG) Global Footprint Network qui a créé cet indicateur, le jour du dépassement correspond à celui à partir duquel l'humanité aura consommé les ressources que la nature est capable de renouveler en une année. Cette date, même si elle est l'objet de critiques légitimes de la part d'une partie de la communauté scientifique, a le mérite d'être pédagogique et de donner la tendance quant à notre empreinte écologique. Des solutions existent pour inverser la tendance globale et certains pays développés ont déjà commencé à adopter des comportements vertueux.
Jour du dépassement : de quoi parle-t-on ?

Diplômé de l'ENSAE ParisTech et d'un Doctorat en macroéconomie financière de l'Université Paris-Dauphine (DRM-Finance). Il évolue actuellement au sein d'un service de stratégie et de recherche économique dans le secteur du risque souverain. Ses principaux centres d'intérêts portent sur les pays émergents, leurs économies, leurs marchés financiers ainsi que leurs politiques monétaires. Julien fait également partie du comité éditorial de BSI Economics.

Dans la même catégorie :

Standard Post with Image

Quels ressorts de l'attractivité de l'économie française par rapport aux autres pays de l'OCDE ?

Standard Post with Image

La Minute BSI Economics : « Les travailleurs qualifiés sont moins touchés par le chômage partiel grâce au télétravail » (Interview)

Standard Post with Image

La Minute BSI Economics : « Toutes les grandes économies soutiennent l'offre de crédit via des programmes de garantie d'Etat » (Interview)

Standard Post with Image

La Minute BSI Economics : « Les institutions internationales seront cruciales pour les émergents » (Interview)