BSI MAP : Aide publique au développement

 

 

L'Aide Publique au Développement (APD) correspond, selon la définition retenue par l'Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE), à l'ensemble des prêts et subventions attribués aux pays sur la liste des pays en développement du Comité d'Aide au Développement, ou à des institutions multilatérales. Les APD émanent obligatoirement d'organismes publics et doivent répondre à certains critères :

- favoriser le développement et l'amélioration du niveau de vie des pays bénéficaires ;

- dans le cadre d'un prêt, il faut que les conditions financières soient favorables aux pays destinataires ;

- l'APD ne peut concerner ni les aides militaires, ni le maintien de la paix, ni l'énergie nucléaire (hors usage civile), ni les programmes culturels (hors renforcement des capacités culturelles du pays).

L'Afrique, l'Asie et l'Amérique du Sud sont les continents bénéficiant le plus de l'APD et cette dernière représentait en moyenne dans le monde 6,2 % du PIB par pays en 2014. Cette aide est particulièrement forte en Afrique, l'APD atteignant 7,3 % du PIB par pays en moyenne en 2014 sur le continent. Cependant il existe une grande hétérogénéité entre ces pays : en Angola l'APD représente seulement 0,2 % de son PIB, contre 6,5 % en Ethiopie ou encore 37 % au Libéria. 25 pays reçoivent un montant d'APD supérieur à 10 % de leur PIB et le pays qui bénéficie du montant d'APD le plus élevé est l'Afaghanistan avec 4,8 Mds USD (chiffre de 2014).

V.L