Dans quels pays se trouvent les V.I.E. les mieux payés du monde ?

Une illustration de l'utilité du PIB en parité de pouvoir d'achat

 

Chaque année, des centaines de jeunes diplômés choisissent de partir à l'étranger, en VIE (Volontariat International en Entreprise) ou en VIA (Volontariat International en Administration). Et ces derniers sont aujourd'hui près de 10 000 VI, en poste tout autour du monde. Je décollais moi-même il y a quelques années pour Singapour, rejoignant le Service économique de l'Ambassade de France. Les indemnités des VI sont déterminées par arrêté ministériel, et varient en fonction du pays (le barème des indemnités est disponible sur Civiweb), de 1600 euros environ pour les plus faibles et jusqu'à 4000 euros pour la plus élevée, au Venezuela.

 

Mais une question se pose rapidement, pour tout économiste qui se souvient de la notion lointaine de la Parité de Pouvoir d'Achat - la fameuse ‘PPA' : « ces écarts de rémunération reflètent-ils les écarts de pouvoir d'achat des VI ? » Autrement dit, les VI les plus « riches » sont-ils ceux qui bénéficient de l'indemnité la plus élevée ? Evidemment la réponse est non, car il faut prendre en compte les écarts de coût de la vie entre pays. Un dollar/euro ne permet pas d'acheter la même chose à Singapour, au Nigéria ou en Suède. Dès lors, une mécanique très simple permet transformer le classement des indemnités nominales en un classement qui reflète réellement le pouvoir d'achat des VI.

 

En rapportant le PIB en USD courants au PIB en PPA (séries disponibles sur le site du FMI), on obtient le pouvoir d'achat d'un USD dans chaque pays. Ainsi, le PIB en USD courants de l'Afghanistan en 2014 (20 Mds) était beaucoup plus faible que son PIB en PPA (60 Mds USD). Le facteur 3 qui les relie nous indique que l'on peut acheter en Afghanistan avec 1 USD ce qui nécessiterait 3 USD aux Etats-Unis. Ce n'est pas surprenant et cela concorde avec la théorie économique. Depuis les années 1960, l'effet Balassa-Samuelson permet d'expliquer pourquoi dans les pays en développement, où la productivité est plus faible, le coût de la vie est plus bas (cf. graphique). Il suffit ensuite de multiplier l'indemnité des VI dans chaque pays par l'écart de pouvoir d'achat (le facteur qui relie PIB en PPA et le PIB en USD), et l'on obtient la rémunération en USD PPA (le pouvoir d'achat) des VI dans chaque pays.

 

Sources : Banque Mondiale, Macrobond, BSI Economics

 

Le classement final est-il très différent du classement selon les indemnités nominales ? Oui. L'écart moyen entre les deux classements est de 60 places ! Sur les dix pays où l'indemnité nominale est la plus élevée, seulement deux (le Venezuela et l'Afghanistan) restent dans le top 10 après avoir pris en compte le coût de la vie.  L'Angola, 3èmeindemnité la plus élevée, chute à la 60èmeplace, en raison d'un coût de la vie très élevé qui pèse sur le pouvoir d'achat. Idem pour les Etats-Unis (New York) qui plongent de la 6èmeà la 134èmeplace. A l'inverse Madagascar, où l'indemnité est relativement faible (152èmerang), grimpe au 32èmerang, ou l'Inde (Bangalore) passe du 106èmeau 11èmerang, tous deux en raison d'un coût de la vie très bas.

 

Conclusion

- Il existe des écarts de rémunération importants entre les VI selon le pays de destination, mais ces écarts de rémunération ne reflètent pas les écarts en termes de pouvoir d'achat, du fait du coût de la vie qui varie fortement entre les pays.

- Correction faite du coût de la vie, il apparait sans surprise que les pays où le pouvoir d'achat des VI est le plus élevé sont ceux dans lesquels (i) la rémunération est élevée et (ii) le coût de la vie bas.

- Ne regardez pas uniquement le montant de l'indemnité. Avant de partir, prenez le temps de calculer votre pouvoir d'achat dans le pays.

- Attention, le pouvoir d'achat peut augmenter/baisser rapidement, avec les variations du taux de change, l'inflation, et le montant de l'indemnité qui est revu régulièrement.

- Last but not least, il va sans dire que les considérations monétaires ne doivent pas, loin de là, constituer le critère principal du choix de votre destination. Le VI est une expérience professionnelle et personnelle formidable qui ne saurait se résumer au salaire…

 

Retrouvez ci-dessous le classement complet par destination:

 

Article en pdf:

 

Sources:

- Base de données FMI: http://www.imf.org/external/ns/cs.aspx?id=28

- Barème indemnités des VIE: https://www.civiweb.com/FR/mon-espace-perso/mon-statut/bareme-indemnites.aspx

Avatar

Agrégé de Sciences économiques et sociales, Samuel travaille actuellement au Fonds Monétaire International. Il est diplômé de Sciences Po Lille et de l'Université Paris Dauphine. Précédemment, il a notamment été économiste à la Direction Générale du Trésor. Ses travaux récents portent sur les économies émergentes, le risque pays et l'architecture monétaire et financière internationale.