? « La monnaie brûle les mains », « la monnaie colle aux mains », 2 expressions opposées pour deux phénomènes monétaires atypiques, lesquels ?

La première expression s'utilise en référence au comportement des individus pendant un épisode hyperinflationniste, tandis que la deuxième est utilisée pour illustrer le comportement des agents en période déflationiste.

 

Dans le premier cas, les prix augmentent tellement vite (parfois presque du double en une journée) qu'on dit que la monnaie « brûle les mains » dans la mesure où tout le monde s'empresse d'aller la dépenser avant que les prix n'augmentent et que son pouvoir d'achat ne s'érode.

 

Dans le second cas, les prix n'augmentent pas mais diminuent (déflation). Le contraire se produit donc : les individus sont réticents à dépenser leur monnaie, puisque les biens qu'ils achètent seront moins coûteux demain. On dit donc que la monnaie « colle aux mains ». Cette situation peut s'avérer redoutable dans la mesure où ces comportements peuvent figer l'économie : à quoi bon produire dans un tel contexte, à quoi bon consommer ?

La déflation, qui caractérise depuis plus d'une dizaine d'année l'économie japonaise notamment, est un "équilibre économique" que les banques centrales des pays développés veulent actuellement absolument éviter.

 

Julien P.