Dans quelle mesure la culture contribue-t-elle à la richesse nationale ? (Podcast)

BSI Economics se mobilise durant cette période de confinement, en continuant d'apporter du contenu sur des thématiques économiques et financières, auprès des décideurs, du grand public et également les enseignants et  étudiants. Dans le cadre d'un partenariat avec Programme Enseignants-Entreprises, retrouvez des podcasts réalisés par les économistes de BSI Economics, publiés sur le site Melchior :

Le podcast de Nicolas Pietrzyk sur la contribution de la culture à l'économie nationale
 
Cette question est analysée avec davantage de précisions et d'explications dans l'ouvrage "Je Comprends Enfin L'Economie", de BSI Economics publié chez Dunod. Cliquez ici pour commander le livre, disponible également en version numérique "ebook".
 
 

N.B. : Les propos de Nicolas Pietrzyk dans ce podcast n'engagent que lui et non l'institution pour laquelle il travaille.

Diplômé de l'École Normale Supérieure de Cachan et de Sciences Po Paris, Nicolas Pietrzyk est économiste au Ministère de la Culture. Il a auparavant enseigné l'économie et la gestion au sein d'universités et de grandes écoles et travaillé dans plusieurs institutions nationales et internationales. Ses centres d'intérêt portent principalement sur les politiques économiques et l'économie de la culture. Au sein de BSI Economics, Nicolas Pietrzyk est également responsable des affaires publiques et membre du Comité d'Orientation et d'Ethique.

Dans la même catégorie :

Standard Post with Image

Quels ressorts de l'attractivité de l'économie française par rapport aux autres pays de l'OCDE ? (Note)

Standard Post with Image

La Minute BSI Economics : « Toutes les grandes économies soutiennent l'offre de crédit via des programmes de garantie d'Etat » (Interview)

Standard Post with Image

La Minute BSI Economics : « Les travailleurs qualifiés sont moins touchés par le chômage partiel grâce au télétravail » (Interview)

Standard Post with Image

La Minute BSI Economics : « Les institutions internationales seront cruciales pour les émergents » (Interview)